To Delete Document
InEditMode: ("1" if Yes) IsNewDoc: ("1" if Yes) DspNow: UserCN: (username-CN) HistoryFields: (is used in the code for the history subform) -

-

Quels magasins s’ouvrent sur rendez-vous ?

29/03/2021

Le mercredi 24 mars, le comité de concertation a décidé d'imposer des règles plus strictes dans la lutte contre le coronavirus. Les métiers de contact non médicaux doivent à nouveau fermer leurs portes et les magasins non essentiels doivent travailler sur rendez-vous.

L’arrêté ministériel qui doit donner une base légale à ces décisions a été publié vendredi après-midi. Nous énumérons les 3 règles les plus importantes pour les employeurs.

L’arrêté est entré en vigueur le 27 mars et s'applique jusqu'au 25 avril 2021.
    

Enregistrez le nombre de télétravailleurs dans votre entreprise

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le comité de concertation a décidé que chaque employeur devra communiquer à l'ONSS le nombre de personnes régulièrement présentes dans l'entreprise. En tant qu'employeur, vous devez également indiquer combien de ces personnes ne peuvent pas télétravailler.

À partir d'avril, vous devrez fournir ces informations sur une base mensuelle, tant que le télétravail restera obligatoire. Les données du mois d'avril doivent être introduites dans l'outil de l'ONSS au plus tard le 6 avril prochain.

Vous trouverez plus de détails sur cette obligation dans notre actualité de ce 27 mars.

 
Les métiers de contact non médicaux doivent fermer leurs portes

Les coiffeurs et autres métiers de contact non médicaux doivent à nouveau fermer leurs portes. Cela concerne les travailleurs et les indépendants de ces métiers :

  • Les instituts de beauté
  • Les instituts de pédicure non-médicale
  • Les salons de manucure
  • Les salons de massage
  • Les salons de coiffure et barbiers
  • Les studios de tatouage et de piercing

La prestation de services à domicile est également interdite.

Certaines activités sont autorisées. Il s’agit des :

  • Visites de biens immobiliers
  • Auto-écoles qui donnent des leçons de conduite et les centres d'examen de conduite qui font passer les examens
  • Photographes qui prennent des photos dans leur studio

Le protocole de sécurité sectoriel doit toujours être suivi pour ces activités autorisées.

 

Les magasins non essentiels doivent fonctionner sur rendez-vous

L’arrêté ministériel prescrit que les entreprises non essentielles vendant des biens aux consommateurs doivent fonctionner sur rendez-vous. La commande et la collecte dans ces magasins restent également possibles. Les marchandises commandées ne peuvent être retirées qu'à l'extérieur.

Les clients peuvent venir par deux au maximum et un maximum de 1 client par 10 m² est autorisé en même temps. Par ailleurs, un maximum de 50 clients peut entrer dans le magasin en même temps. Les magasins de plus de 500 m² peuvent donc accueillir un maximum de 50 clients en même temps.

Pour les achats dans certains magasins, il n'est pas nécessaire de prendre rendez-vous. Elle concerne les magasins qui offrent principalement les services suivants :

  • Les magasins d'alimentation, y compris les magasins de nuit
  • Les magasins de produits d'hygiène et de soins
  • Les magasins spécialisés d'articles pour bébés
  • Les magasins d'alimentation pour animaux
  • Les pharmacies
  • Les marchands de journaux et les librairies
  • Les stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles
  • Les magasins de télécommunications, à l'exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires
  • Les magasins de dispositifs médicaux
  • Les magasins de bricolage
  • Les jardineries et pépinières
  • Les magasins de fleurs et de plantes
  • Les magasins en gros destinés aux professionnels, mais uniquement au bénéfice de ces derniers
  • Les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d'habillement
  • Les commerces de détail spécialisés qui vendent des fils à tricoter et des articles de mercerie
  • Les magasins de papeterie

Il n'est pas non plus nécessaire de prendre rendez-vous dans les entreprises qui fournissent des services essentiels aux besoins vitaux du pays et aux besoins de la population. Il s'agit des services visés à la première annexe à l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020.

 

 

Source :

 

Secrétariat Social Securex - Legal 29-03-2021